Actualité


Le Bureau de l'association

Une petite équipe anime l'association au quotidien.

Président

Marc de Basquiat

Né en 1966, Marc de Basquiat est diplômé de SUPELEC, d'ESCP Europe et docteur en économie de l'université d'Aix-Marseille. Directeur marketing dans le secteur informatique, il a participé à la création d'un éditeur logiciel français, leader mondial sur le marché de la sécurité. Consultant en organisation puis directeur de projets de transformation d'un grand groupe dans le secteur de l'énergie, il poursuit également ses recherches visant à réformer le système socio-fiscal français. Life Member du BIEN, il est également co-fondateur du MFRB. Sa thèse soutenue en 2011 a apporté la démonstration précise de la faisabilité technique d’une allocation universelle en France, appuyé sur une microsimulation très complète. Il a publié en 2014 LIBER, un revenu de liberté pour tous, écrit en collaboration avec le philosophe Gaspard Koenig. Il préside l’AIRE depuis le décès de Yoland Bresson, en 2014.

Vice-président

Jean-Eric Hyafil

Né en 1970, François-Xavier Oliveau est diplômé de Centrale Paris, Sciences Po Paris et titulaire d'un MBA de l'université de Harvard. Il a exercé des responsabilités de direction de sites industriels et d'entreprises au sein d'entreprises allant de la start up au grand groupe. Il accompagne actuellement des dirigeants dans le développement de leur entreprise au sein d'un fonds d'investissement français.

Il contribue depuis plus de dix ans à des travaux visant au développement économique et social. Il a notamment contribué au rapport de Christian Blanc sur les pôles de compétitivité (Pour un écosystème de la croissance, 2005) et a co-dirigé les travaux du mouvement Nous Citoyens sur la lutte contre l'exclusion (2014), prônant un dispositif d'insertion sociale beaucoup plus simple, humain et efficace.

Il travaille actuellement à titre personnel sur des propositions visant à refondre le pacte social français autour des valeurs de Liberté et de Solidarité, incluant notamment la mise en place d'un revenu d'existence.

Vice-président

Lon Rgent

Né en 1946, Léon Régent, ingénieur X-Télécom, marié et père de quatre enfants, a mené l'essentiel de sa carrière professionnelle à France Telecom. Il l'a terminée dans un ministère où il a retrouvé avec surprise des rigidités de gestion au moins équivalentes à celles des "PTT" de 1970. Retraité à 55 ans, il s'engage dans des associations à caractère spirituel (Bible, zen). En 2011, il crée un site personnel support de sa réflexion sur la crise de notre société. Cherchant à la partager, il ne trouve aucun parti porteur des orientations qui lui paraissent essentielles pour éviter une évolution dramatique.

En 2012, il découvre le Revenu de Base et s'intéresse à sa faisabilité technique. Deux ans de travail lui ont permis de mettre au point un tableur simulant différents scénarios de financement.

Vice-président

Jacques Berthillier

Né en 1931, Jacques Berthillier est diplômé d'études supérieures en Droit, en Economie politique, en Sciences économiques, diplômé Expert comptable et de l'Institut Français de Gestion. Il a démarré sa carrière en 1958 au Commissariat Général au Plan et à la Productivité. Il l'a poursuivie pendant 30 ans comme consultant en management d'entreprises. Il s'est engagé en politique, auprès de Pierre Mendès-France, dès 1955.

Il a rejoint l'AIRE en 1994, dont il a assuré la gestion, aux côtés de Yoland Bresson. Il a publié de nombreux articles et études regroupés pour beaucoup dans les Lettres de Liaison de l'AIRE, ainsi qu'un livre proposant une réforme majeure de la fiscalité des patrimoines :

Trésorier

Jean-Eric Hyafil

Né en 1947, Philippe Parment a suivi des études d'ingénieur en électronique et d'organisation. Après avoir créé et développé pendant une trentaine d'années une société dans le domaine de l'électronique appliquée aux télécommunications, il se consacre désormais au développement de produits dans le domaine agroalimentaire.

Il milite pour que l'usufruit des investissements matériels et immatériels réalisés par les générations passées profite à chacun d'une façon équitable et inconditionnelle. 

Directeur de la publication Lettres de Liaison AIRE

Jean-Eric Hyafil

Né en 1977, diplômé de l’IESEG, Eric Boespflug a débuté son activité professionnelle au Centre Africain de Management et de Perfectionnement des Cadres à Abidjan (Côte d’Ivoire) en 2001. Après avoir participé à plusieurs projets de lutte contre la pauvreté (avec ATD-Quart Monde) et de solidarité internationale, il a successivement rejoint Cap Gemini (en 2007), puis Intertek (en 2008) avant de travailler dans la sphère politique (en tant qu’attaché des élus EELV de la région pays de la Loire et au cabinet du Maire d’Angers). Il travaille désormais comme consultant au sein de son propre cabinet de conseil en Achats et Développement Durable.

Pour lui, le revenu de base est un instrument d'émancipation. Il adhère à l'AIRE en 2015, convaincu de la nécessité de faire de ce sujet un vecteur de transformation profonde de nos sociétés.



Le Conseil d'Administration

En sus des membres du Bureau, d'autres administrateurs interviennnent pour définir les orientations concrètes de l'association.

Christine Bernard

Née en 1950, Christine Bernard a fait des études de langues et de gestion, spécialisée dans l’industrie du tourisme. Sa carrière professionnelle s’est déroulée dans les secteurs du tourisme et de l’édition. Elle travaille également sur les questions de l’écologie et du développement durable. Enfin, elle pratique l’art de la peinture, qu’elle conjugue avec ses activités de mère de quatre enfants et de grand-mère.

Christian Bouvard

Né en 1964, diplômé en Economie et Gestion des risques, Christian Bouvard a exercé son activité professionnelle dans plusieurs groupes de protection sociale spécialisés en assurance de personnes et retraite complémentaire. Il a piloté pendant de nombreuses années les volets souscription, calcul d’engagements et comptes de résultats clients de multiples sociétés d’assurance. Depuis 2012 il a orienté son activité vers la gestion des risques financiers et la maitrise de la solvabilité des sociétés d’assurance en lien avec la règlementation Solvabilité 2.            

Ancien élève de Yoland Bresson, pour lui le revenu d’existence est un facteur d’autonomie des individus indispensable à la révélation des talents de chacun, dans un contexte de relative raréfaction de l’emploi salarié.

Patrick David

Né en 1955, Patrick David est diplômé d'économie et d'informatique. Il a exercé de 1980 à 2011 différentes fonctions au Ministère des finances au sein de diverses directions (DGFIP, DRB, DGME, AIFE). ll a également mené une activité d'enseignement en informatique de gestion. Depuis 2012, il a réorienté sa carrière vers le commerce, comme indépendant, où il confronte son expérience ministérielle à la réalité du terrain.

Pour lui, le revenu de base est le chaînon manquant aux principales théories économiques pour résoudre les difficultés propres à nos sociétés d'abondance.

Christine Bernard

Né en 1990, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure (Ulm) et de l'ENA, David Djaïz a étudié la philosophie, la science politique et l'économie. Il a longtemps vécu à l'étranger (Maroc, Etats-Unis).

Actuellement haut fonctionnaire au Ministère de l'Economie et des Finances, il est impliqué à titre personnel dans la promotion du revenu d'existence depuis 2010.

Laurent Guyot-Sionnest

Né en 1947, Laurent Guyot-Sionnest a suivi des études d'ingénieur et d'économie. Sa carrière professionnelle a commencé dans deux grands groupes industriels, du côté de la R&D, de l'innovation de procédé puis en marketing. Depuis 1986, il est Consultant Commercial Opérationnel indépendant, auprès de startups innovantes vers les grands groupes. Il a constamment participé à des think tanks et associations actives sur la question des inégalités et de la création d'emplois.

L'instauration d'un revenu inconditionnel lui semble une nécessité économique pour limiter le gaspillage humain. C'est aussi un dû à chaque copropriétaire du capital commun. Il est entouré de 4 enfants et 6 petits enfants, à qui il ne voudrait pas laisser une France sur le déclin et la désunion.

Jean-Eric Hyafil

Née en 1981, diplômée d’un master de santé publique de l'EHESP, et d’un master de statistique appliquée à l’assurance de l’Université de Poitiers,  Xuân-Mai Kempf a travaillé sur des études et des projets de micro-assurance d’abord pour l’ONG GRET (Groupe de Recherche et d’Echanges Technologiques) au Vietnam et au Cambodge, puis pour le Groupe Prévoir sur la mise en place des activités de la filiale cambodgienne de micro-assurance de personnes. Elle est bénévole pour Les Petits Bonheurs, association qui soutient des personnes séropositives ou malades du SIDA en situation d’isolement social et affectif. Elle pratique la méditation vipassana et dans son temps libre joue de l’accordéon diatonique.

Sensible aux questions de lutte contre les inégalités, Xuân-Mai a rejoint l'AIRE en 2015. Elle voit le revenu d'existence comme un outil permettant la métamorphose de notre système socio-économique, vers une société où chaque homme et chaque femme sera libre de choisir sa vie.

Pierre Lavagne

Né en 1938, Pierre LAVAGNE est agrégé de l'Université en droit et sciences économiques et diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques. Il a mené une carrière de Professeur de sciences économiques dans plusieurs universités, principalement à Paris XII où travaillait également Yoland Bresson, mais aussi à Lille, à Amiens et à l'étranger (Maroc, Côte d'Ivoire, Colombie).

Pendant cette période, ses centres d'intérêt les plus constants ont été l'économie du développement et l'économie internationale. Il a étudié tout particulièrement les transferts de capitaux internationaux, sur lesquels ont porté sa thèse. Intellectuellement insatisfait par l'approche marxiste et la théorie néoclassique qu'il estime trop étroite, il suit son collègue Yoland Bresson dès les prémices de l'AIRE, en 1984.

Il a constamment participé aux travaux de l'association. Les textes de ses contributions majeures sont disponibles sur ce site.

Jean-Eric Hyafil

Né en 1952, Pierre-Louis Marec, ingénieur Arts & Métiers et coach professionnel, a occupé divers postes de direction générale au niveau international. En 2005 il rejoint le siège d’un grand groupe industriel comme Vice-Président en charge de EHS (Environnement, Santé, Sécurité). Depuis 2012, il se consacre au coaching de dirigeants et au conseil dans le domaine de la performance et de la résilience des organisations.

A son avis, il y a urgence à améliorer radicalement la justice sociale et l’instauration d'un revenu d'existence est incontournable pour y arriver. Cette mesure contribuera, dans une perspective écologique, à sortir du dogme qui considère la croissance, le travail et la consommation comme seuls facteurs d’intégration dans la société.

Christine Bernard

Née en 1990, Marie Meyruey est diplômée de Paris-Dauphine où elle a étudié l'Economie-Gestion et les Affaires publiques. Son métier, lobbyiste, l'amène à s'interroger régulièrement sur la manière d'influencer l'action publique : Comment faire progresser une idée dans l'opinion ? Comment la rendre acceptable politiquement et socialement ?...

Elle souhaite mettre ses compétences professionnelles et un peu de son temps libre au service d'une cause qui lui tient à coeur. Sensible à l'approche libérale, Marie croit fermement que le revenu d'existence pourrait créer un filet de sécurité qui permette à chacun de prendre ses décisions en toute liberté.

Les débuts de l'AIRE

Repenser la solidarit

En 1991, l'AIRE publie son premier ouvrage

Sous la direction de son président, l'académicien Henri Guitton, les experts réunis au sein de l'association créée en 1989 sont : Yoland Bresson, Yves Bot, membre de la Commission sociale de l'Episcopat, le professeur d'économie Pierre Lavagne, le philosophe René Macaire, François Perdrizet, polytechnicien, haut fonctionnaire, et Frère Sylvain, religieux capucin, cadre d'Emmaüs.