Actualité


Réponses aux objections (2/6)

Les objections formulées à l'encontre d'un revenu inconditionnel sont nombreuses. On peut les regrouper ainsi :

  1. Un revenu sans travail est contraire à notre éthique
  2. Une allocation identique pour tous est inéquitable
  3. Cette réforme risque de générer des comportements irrationnels
  4. Elle est susceptible de dérégler l'économie
  5. Sa mise en œuvre sera délicate
  6. Il existe d'autres moyens plus efficaces pour parvenir au résultat souhaité

II - Un revenu inconditionnel identique pour tous est inéquitable


"Distribuer une somme identique au riche et au pauvre est contraire à la justice"

  1. Le revenu inconditionnel, de par sa nature, est indépendant de toutes conditions de ressources. En cela, il établit une égalité entre tous et diminue la distance sociale entre les citoyens. Il apporte ainsi à chacun le témoignage concret de son appartenance à la communauté. L'égalité parfaite entre le droit des femmes et celui des hommes devient réalité.

  2. Toutefois, le revenu inconditionnel viendra s'ajouter aux autres revenus. De la sorte, une partie substantielle du revenu supplémentaire ainsi alloué aux riches sera reprise par l'impôt. Si donc le revenu brut distribué est le même pour tous, le revenu inconditionnel après impôt est d'autant plus élevé que les autres revenus sont moindres.

  3. Cette égalité de traitement dispense l'Etat de discussions sans fin sur le choix des bénéficiaires; en outre, par sa simplicité elle élimine toute bureaucratie, allégeant ainsi les charges de la collectivité (voir infra).

  4. Pour autant, ce revenu indifférencié ne dispense pas la collectivité de la prise en compte de besoins spécifiques, incapacités physiques ou autres par exemple, mais dorénavant moins nombreux puisque la plupart seront assumés par le revenu inconditionnel. En outre, notons que certains besoins élémentaires, mal satisfaits au niveau de l'individu isolé, peuvent être plus facilement couverts au sein du ménage, de la famille ou à plusieurs. D'où l'intérêt en certaines circonstances de se regrouper pour bénéficier au mieux de l'apport du revenu inconditionnel.

"Distribuer à tous une somme aussi modique ne peut permettre aux plus démunis de vivre dignement"

C'est exact, mais allouer une somme relativement modique croissant avec l'augmentation du PIB :

  • est financièrement réaliste, donc immédiatement réalisable et sûr à long terme ;
  • promettre trop, tout de suite, amène à différer indéfiniment toute réforme ;
  • lève la plupart des objections sur la démotivation au travail ;
  • par là même, exclut des comportements irresponsables ;
  • n'interdit nullement toute évolution ultérieure en fonction des circonstances ;
  • en outre, plusieurs systèmes de protection sociales sont maintenus, complètant le dispositif : les aides au logement, l'assurance chômage, l'assurance retraite, l'aide aux handicapés...

"En dehors de toute recherche d'équité, ne serait-il pas plus efficace de reporter sur les plus nécessiteux l'allocation versée aux riches ?"

Opérer une distinction entre les riches et les pauvres nous ramène à une logique d'assistanat, avec tous les inconvénients inhérents à un tel système : ressources à justifier, contrôles à exercer, opacité, surenchères, lourdeur bureaucratique. En outre, c'est rompre avec le postulat de l'égale appartenance de chacun à la communauté du seul fait de son existence. Pour autant, le revenu disponible après impôt n'est pas le même pour tous. Il faut prendre en considération le fait que la partie reprise par l'impôt est d'autant plus importante que le revenu est élevé.


"Pourquoi distribuer une somme identique à tous et en reprendre une partie par l'impôt, au lieu de répartir directement la somme nette revenant à chacun ?""

  1. Par souci de simplicité et d'efficacité, d'abord. Un revenu d'existence distribué a priori dispense l'administration de toute enquête préalable, de tout justificatif et de tout contrôle. Sans déclaration spéciale, le revenu d'existence est automatiquement ajouté au revenu de chacun des bénéficiaires. Les impôts sont calculés sur l'ensemble des autres revenus, de préférence prélevés à la source.

  2. Pour des raisons de transparence, aussi. Comme le revenu ainsi distribué se substitue à la multiplicité des aides allouées à la personne, la collectivité connaît parfaitement la redistribution effective pour chaque citoyen. Ceci limite les passe-droits et les avantages particuliers.

Consulter les autres objections ?

  1. Un revenu sans travail est contraire à notre éthique
  2. Une allocation identique pour tous est inéquitable
  3. Cette réforme risque de générer des comportements irrationnels
  4. Elle est susceptible de dérégler l'économie
  5. Sa mise en œuvre sera délicate
  6. Il existe d'autres moyens plus efficaces pour parvenir au résultat souhaité

En savoir plus

Financer le revenu d'existence par l'impôt

Développée en 2014, une série de 4 mini-films pédagogiques, développés par Jean-Eric Hyafil, Jonathan de Mulder, Amaru Mbape, Léon Régent et Sébastien Calvez.

Repenser la solidarité

En 1986, Philippe Van Parijs lance le Basic Income Earth Network (BIEN)

Initialement limité aux pays européens, le réseau des promoteurs d'un revenu de base inconditionnel s'est rapidement étendu au monde entier, regroupés autour de principes simples et universels.

Retrouvez les textes publiés dans nos lettres de liaison depuis 1993 :

AIRE - Allais - Alliot - Amiot - Arcizet - Askénazy - Attali - Auber - Auger - Bériot - Beaulieu - Berthillier - BIEN - Billoré - Bosqué - Bougnoux - Boulin - Boutin - Bradford DeLong - Brasseur - Bresson - Burgaud - Caillé - Casassas - Catalogne - CIPMF - Clerc - Code Civil - Collectif - Conseil de l´Europe - Courtaigne - Coutrot - Creel - Damon - Daniel - de Basquiat - de Foucauld - de Kemel - de La Croix - Delalande - Deleu - Deruder - Devauchelle - Domenech - Druon - Duboin - Duchatelet - Dumartin - Durin-Marchal - Dutrieux - Dutrin - Duval - Euzéby - Euzeby - Even - Faber - Fargeot - Ferry - Fitoussi - Frère Sylvain - Gadrey - Galand - Galley - Gaymard - Gobillon - Godfrain - Godino - Gomez - Gorz - Grandjean - Guibet Lafaye - Guiraud - Héron - Harribey - Harter - Hattersley - Heim - Hubaut - Husson - Hyafil - Jarrosson - Jauch - Jeanneau - Jouanny - Jourdan - Kauter - Koenig - Kolb - Krassovsky - Kundig - Lacan - Lambrecht - Lansade - Largueze - Lavagne - Le Tallec - Leclercq - Lefebvre - Lievin - Livio - Luther King - Méraud - Majnoni d´Intignano - Maris - Marseille - MFRB - Morin - Mourier-Genoud - Nespoulous-Neuville - Orléan - Parlement espagnol - Petit - Poittevin - Ramonet - Raventos - Ribardière Bigot - Riché - Robin - Romieu - Ruby - Serverin - Siegel - Sterdyniak - Stiglitz - Stoléru - Suplicy - Sutra - Tabatabai - Tardieu - Tardif - Toulemon - Valentin - Valette - Van Parijs - Vanderborght - Vivant - Viveret - Wark - Werner - Werrebrouck - Yomet -